François Delarozière

Fondateur et directeur artistique de la compagnie LA MACHINE

Fondateur et Directeur Artistique de la Compagnie LA MACHINE qui créée des décors de théâtre, des manèges et machines de spectacle. Notamment les spectaculaires Minotaure et araignée qui ont déambulé dans les rues de Toulouse à l’automne 2018 pour le spectacle “Le Gardien du Temple”. Il nous expliquera comment le mouvement nourrit les processus de création et nous parlera du rôle de l’échange de compétences dans le cheminement vers des résultats spectaculaires. 

CONCEPTEUR DE MACHINES

Diplômé des Beaux-arts de Marseille, François Delaroziere fonde en 1999 l’association La Machine qui intervient pour la construction de décors de théâtre, manèges et machines de spectacle. En tant que directeur artistique de la compagnie, Il n’a de cesse d’explorer l’art des machines en mouvement et leur capacité à susciter une émotion chez le spectateur. En 2003, François Delarozière et Pierre Orefice créent «Les Machines de l’Ile »pour accompagner le renouvellement urbain de la pointe ouest de l’Ile de Nantes mené par Alexandre Chémetoff. Cet équipement touristique et culturel inauguré en2007 ouvre la voie aux «machines de villes», ces architectures mobiles et pérennes qui dynamisent l’espace urbain. En 2005, il participe également au réaménagement architectural du Channel, scène nationale de Calais avec Patrick Bouchain. En 2013, il invente le projet «Les animaux de la place» à La Roche sur Yon. De nouveaux projets de machines pérennes vont bientôt voir le jour. A Nantes d’abord avec l’Arbre aux Hérons dont il sera une fois encore le concepteur et le constructeur. Les villes de Toulouse et de Calais accueilleront respectivement en 2018 et 2019 de nouvelles créations.

CREATEUR DE SPECTACLE VIVANT

François Delaroziere est également scénographe et metteur en scène. Il a ainsi initié « Le Grand Répertoire-Machines de spectacle », une exposition spectacle présentée entre 2003 et 2006. En 2003 toujours, il créé avec Mino Malan, la « Symphonie Mécanique », alliant l’univers de la musique classique et les sonorités mécaniques. En 2008, les « Mécaniques Savantes» sont présentées en exclusivité mondiale pour Liverpool, capitale culturelle européenne. Ce bestiaire mécanique est présenté l’année suivante au Japon à l’occasion du 150è anniversaire de l’ouverture du port de Yokohama. En 2010, un nouveau spectacle voit le jour : Le « Dîner des petites mécaniques » qui réinvente les arts de la table tandis que «l’Expédition végétale» et son équipage de scientifiques botanistes prend son envol. Pour le 50ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques France-Chine à Pékin en 2014, il crée «LongMa Jing Shen », le fameux Cheval Dragon qui a depuis été présenté à Nantes, Calais et Ottawa.

Vidéo : La Machine arrive à Toulouse !

Vidéo : François Delarozière à la Drac – Toulouse : Le mouvement incarne la vie